Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Vos chiffres racontent des histoires !

« Le storytelling, c’est bien beau, mais si je suis contrôleur de gestion, on me demande des chiffres, on ne me demande pas des histoires ! » Contrôle de gestion, actuariat, finance, études, les experts du chiffre sont souvent dubitatifs vis à vis des techniques de narration. Pourtant, à bien y réfléchir, on connaît tous des gens qui présentent leurs chiffres différemment des autres et qui ont davantage d’impact. Comment font-ils ?

L’erreur est de considérer que parce qu’il y a plus de chiffres, c’est sérieux et que le Storytelling ne s’applique pas. Les chiffres ne sont qu’une couche d’abstraction qui permettent de comprendre et de décider. Ils sont un premier effort pour transformer des enjeux et des situations complexes en des outils d’analyse qui simplifient la réalité. L’étape suivante est justement de s’affranchir de la complexité des chiffres et des outils pour raconter ce qu’ils nous apprennent, pour annoncer ce qu’il s’est produit ou alerter sur ce qu’il reste à faire.

La protection de l’environnement est un sujet complexe, au carrefour de nombreuses expertises. Pourtant il suffit d’écouter Greta Thunberg pour se rendre compte qu’un sujet éminemment sérieux peut être raconté de manière simple et impactante. Toute intervention qui vise à mettre les gens en mouvement constitue un sujet complexe et sérieux, qu’il y ait des chiffres ou pas.

Votre mission si vous l’acceptez : adhésion et engagement

Comme nous venons de le voir, la mise en chiffres ne représente qu’une partie du travail. Ce qui est vraiment compliqué, c’est de les faire parler ! Vous limiter aux chiffres vous conduira à ancrer une posture d’expert ou de bon élève qui n’apporte aucune plus-value. Au contraire, les chiffres vous donne un pouvoir que vous pouvez mettre au service de ceux qui vous écoutent. Encore faut-il être clair sur ce qu’ils attendent de vous, et sur le besoin que vous allez satisfaire avec vos résultats. Vous n’atteindrez pas votre objectif de la même manière si vous êtes face à un parterre d’experts, de novices ou de personnalités potentiellement hostiles.

…Puis racontez-leur une histoire !

Maintenant que vous connaissez votre public et votre message clef, il est temps de construire votre histoire. Vous l’avez compris, construire une histoire est quelque chose de sérieux. Il ne s’agit de raconter n’importe quoi ou d’embellir la réalité. Raconter une histoire permet, au contraire, de raconter la réalité telle qu’elle est tout en la rendant entendable et acceptable. L’orateur gagne alors la liberté de tout dire.

Il y a des structures narratives qui ont fait leurs preuves et il est important de développer le réflexe de s’exprimer au niveau du vécu, du concret, pour que votre audience, novice comme experte, se retrouve dans vos propos. Plus vous resterez dans le conceptuel, plus vous exigerez un niveau de concentration très élevé pour vous écouter, et plus vous perdrez l’attention de votre public.

Simplifiez-leur et simplifiez-vous la vie, racontez des histoires. Vous allez voir, le cerveau humain en raffole !

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.

Share This