Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Les mathématiques rendent malhonnêtes !

Non, nous n’avons pas cédé à la mode du titre racoleur. Et nous ne sommes pas non plus en train de nous venger d’un système scolaire où les mathématiques étaient et restent le juge implacable qui sépare l’étudiant brillant de l’élève moyen. Une étude publiée en 2014 et relayée par la Harvard Business Review a montré que la pratique des mathématiques avait une influence néfaste sur nos comportements. Dans le cadre d’une expérience, il était demandé à des étudiants de prendre des décisions d’ordre morales ou éthiques. Avant de prendre ces décisions, une partie des étudiants avait passé 15 minutes à résoudre des exercices de mathématiques tandis que les autres devaient répondre à des questions prises au hasard dans des tests standard. À la fin de l’expérience, les étudiants ayant fait des mathématiques se révélaient 4 fois plus enclins à prendre des décisions égoïstes, voir immorales.

Quel rapport avec les techniques pour présenter vos idées ? Nous avions déjà vu qu’il était possible de manier les quantités et les fréquences afin d’optimiser l’appropriation du propos par l’auditoire. Mais la pratique des mathématiques et le raisonnement logique qui l’accompagne a un impact bien plus grave sur la perception que nous avons du monde et sur la manière dont nous décidons d’interagir avec. En fonction de ce que vous voulez obtenir de votre auditoire, une démonstration purement chiffrée de votre raisonnement peut ainsi se révéler totalement contre-productive.

La même expérience a montré qu’en affichant aux participants un message ou une image leur rappelant leur responsabilité sociale, on pouvait diminuer l’impact des exercices de calcul. Cela nous donne l’occasion de rappeler qu’il est essentiel qu’une présentation s’adresse tout autant au cœur et à la raison.

Nous ne sommes malheureusement pas aussi rationnels que nous aimerions l’être. Et il ne faut jamais oublier que nous argumentons le plus souvent pour justifier des décisions que nous avons déjà prises. Des expériences comme celle qui nous sert de prétexte aujourd’hui ont montré à maintes reprises que nous étions capable de prendre en toute conscience des décisions contraires à notre intérêt. Et que dans la majorité des cas, nous nous révélions naturellement bien plus altruistes que nous sommes amenés à le croire… à condition de pratiquer le calcul mental avec modération.

A propos de Sébastien Bernard

Créateur, avec Bruno CLÉMENT, de la méthode HUBSTORY®, il supervise tous les aspects liés au storytelling. Son approche de la prise de parole conduit au développement d’un leadership naturel fondé sur la sincérité, l’affirmation de soi et l’attention porté aux autres.

Share This