Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Et si je n’étais pas fait pour parler en public ?

Aux Etats-Unis, une étude a révélé que la peur de prendre la parole en public était plus forte que la peur de mourir… C’est fou, mais pourtant vrai. 75% des américains interrogés appréhendent la prise de parole en public ! Commençons donc par vous rassurer : vous ne risquez pas votre vie en prenant la parole en public.

« Ah ! On se sent déjà mieux ! ». Au-delà de l’anecdote, cette étude révèle un réel malaise vis-à-vis de la prise de parole en public. L’exercice génère tellement de sentiments et de sensations désagréables, que certains en viennent à se demander si finalement ils ne sont juste « pas faits pour ça ».

C’est votre cas ? Bienvenue au cabinet ZEPRESENTERS, aujourd’hui, on vous offre une consultation pour enfin poser le bon diagnostic.

 

Les premiers symptômes : 

Quand vous prenez la parole vous avez des réactions physiques incontrôlables : vous tremblez, vous rougissez, vous bafouillez. Ou même si ça ne se voit pas, votre coeur bat très vite et très fort.

Le diagnostic 

Bonne nouvelle ! Vous êtes apte à prendre la parole. Comme la majorité des gens, vous ressentez du stress. Pour comprendre pourquoi il se passe tant de chose dans votre corps, on vous conseille cette courte vidéo qui l’explique parfaitement : le stress et la réponse combat-fuite.

On vous l’accorde, c’est extrêmement désagréable. Mais une fois passé le pic d’adrénaline, on finit toujours par s’en sortir et à réussir l’exercice.

Pour mieux gérer ce moment, voici trois exercices pour échapper au stress.

 

Les effets secondaires :

Alors que vous étiez parfaitement préparé, à l’approche d’un public vos idées se troublent. Contrairement au quotidien où vous n’avez aucun mal à échanger avec vos collègues, face à ce public vous vous sentez inhibé et vous perdez le fil de votre pensée. Ça vous parle ?

Le diagnostic 

C’est encore une autre bonne nouvelle ! Rien ne vous empêche de devenir un bon orateur. En revanche, il y a fort à parier que vous soyez introverti.

Alors oui, on entend souvent « les introvertis sont moins bons à l’oral que les extravertis». Mais comme le dit si bien Norman Thavaud : FAUX !

Il ne faut pas confondre introversion et timidité. L’introverti est juste quelqu’un qui se ressource quand il est seul. C’est là qu’il parvient à se poser sur les sujets et à construire sa pensée. Inversement, la relation sociale est énergivore pour lui, elle lui demande un effort et donc, plus de préparation.

De son côté, l’extraverti sera stimulé par la présence d’un public. Quand l’introverti se sent gêné, l’extraverti se sent nourri et inspiré lorsqu’il est confronté à un public. Le problème des extravertis est précisément que, seul, ils n’ont pas autant d’idée que lorsqu’ils sont entourés. Du coup, ils se préparent moins. On prend plaisir à les écouter mais fréquemment ils ne respectent pas le timing et leur propos manque de structure.

C’est là que réside le pouvoir de l’introverti ! Il est plus stimulé en étant seul et prend donc souvent plus de temps pour préparer ses interventions qui s’en trouvent bien plus claires.

Pour clôturer cette consultation, soyez assuré que vous n’avez aucune contre-indication à la prise de parole en public. Nous vous délivrons cependant une ordonnance simple : travaillez ! Répétez ! Débriefez ! Testez !

La prise de parole est une véritable compétence, et comme toutes compétences, elle demande de l’entraînement et de la répétition.

 

Si vous souhaitez une consultation plus personnalisée, vous pouvez prendre RDV ici.

A propos de Mégane Cajot

Mégane a vécu sa première expérience du Pitch en se prêtant à l'exercice lors de la première édition de VivaTechnology en 2016. Par la suite, ses différentes expériences dans l'écostystème des startups d'EURATECHNOLOGIES, lui ont fait prendre conscience que ce qui l'anime c'est de soutenir et accompagner les porteurs de projets. Après plus d'un an chez PUBLICIS et une expérience internationale pour découvrir le monde, elle est revenue en France avec une forte envie de partager tout son savoir en continuant d'apprendre de ceux qu'elles rencontrent. Déterminée à faire de sa passion son métier, elle rejoint ZEPRESENTERS en 2019. Travaillant en binôme avec les fondateurs Bruno CLEMENT et Sébastien BERNARD, elle a déjà travaillé sur de nombreux projets avec TF1, ADEO ou RABOT DUTILLEUL. Sa mission : vous aider à transfortmer des stratégies complexes en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto : Se lancer, c'est déjà un premier pas vers la réussite.

Share This