Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Comment transmettre mes émotions ?

Partager aisément ses émotions lors d’une prise de parole en public qui n’en a pas rêvé ? Conquérir les foules. Être un orateur hors pair à l’exemple d’Oprah Winfrey. Avoir le charisme de Barack Obama afin de se positionner en tant que leader et modèle. Qui secrètement n’a pas rêvé de proclamer de grands discours à l’exemple de Winston Churchill, ailleurs que devant son miroir ? Il est vrai que la prise de parole en public génère du trac. Et que ce trac inhibe nos émotions, notre joie et notre envie de partager nos idées. Comment faire pour transmettre nos émotions lors de nos prises de paroles en public ? Comment transmettre de la confiance, de la bienveillance et de l’audace ? Comment oser être en accord avec ce que l’on ressent pour mieux transmettre ses idées ?

 Transmettre mes émotions, pour quoi faire ?

 À la lecture du titre de cet article, certains d’entre vous se sont peut-être dit : « Transmettre mes émotions, pour quoi faire ? », « On n’est pas là pour faire pleurer dans les chaumières ! ».

Si c’est le cas, je vous invite à prendre quelques secondes pour repenser à la prise de parole qui vous a le plus marqué ces dernières années, celle que vous citez le plus souvent, celle à laquelle vous repensez le plus régulièrement. Celle que vous vous remémorez pour prendre des décisions importantes. Et demandez-vous : est-ce que l’orateur a transmis ce qu’il ressentait, les émotions qui l’animaient, ses doutes, ses joies, son enthousiasme ?

En faisant cet exercice, vous remarquerez qu’il y a de fortes chances que ce soit le cas. Car il faut bien le reconnaitre : toutes les prises de parole marquantes sont portées par des orateurs qui n’ont pas peur de transmettre ce qu’ils ressentent. Des orateurs qui n’ont pas peur de partager leur doute, leur joie, leur peine. Ces émotions partagées ont provoqué une réaction chez vous. Et même si vous ne vous souvenez pas de tous les détails, cette prise de parole vous ne l’avez jamais oublié.

Transmettre mes émotions, comment faire ?

Pour ceux qui sont convaincus par l’importance de transmettre leurs émotions, une question reste en suspens : comment faire ?

Voici 3 étapes à suivre pour transmettre plus efficacement vos émotions:

1 – Accepter vos émotions

La prise de parole en tant que telle est déjà source de plein d’émotions. On a peur, on appréhende, on imagine des scénarios catastrophes…

Vous voulez progresser sur ce sujet ? Arrêter de lutter contre vos émotions. Acceptez-les ! Oui quand on arrive sur scène, on aimerait être enthousiaste. Sauf que la vérité est qu’à ce moment-là vous n’êtes pas enthousiaste, vous êtes terrorisé par l’exercice. Résultat, vous voudriez que votre émotion soit de l’enthousiasme et de l’engouement mais votre émotion c’est la peur. Les enjeux sont importants, vous défendez un projet qui vous tient à cœur. Vous avez peur, peur d’être ridicule, peur de rater votre présentation, peur d’être jugé. Vous êtes dur avec vous-même et inconsciemment vous vous jugé vous-même.

Soyez capable de dire : « là, c’est dure ! ». Ça ne sera pas un aveu de faiblesse, ça voudra dire que c’est un moment important pour vous. Et plus vous soulignerez l’importance de ce moment, plus ce moment deviendra important pour les personnes qui vous écoutent.

En arrêtant d’essayer de masquer les émotions que provoquent la présentation de votre idée, vous serez plus disponible et plus sincère. Ce qui vous permettra d’exprimer plus facilement les émotions liées à votre elle-même.

2 – Formuler vos émotions pour les ressentir

Maintenant que vous n’avez plus peur d’assumer vos émotions, il faut réussir à vous y connecter pendant que vous parlez en public. Or, comme nous venons de le voir, même si on l’accepte, le stress à tendance à les inhiber.

Pour cette deuxième étape, pas de formule magique ! Si vous voulez montrer vos émotions, dites-les. Vous êtes déçu au sujet d’un projet ? Dites-le : « Je suis déçu… Je ne vous attendais pas là… On mérite mieux ! ». Vous êtes enthousiaste sur les résultats que vous avez obtenus ? C’est génial, dites à quel point vous êtes fier d’eux.

Nommer les choses. Mettez un mot sur vos émotions, verbaliser vos pensées et ce que vous ressentez. Pour cela, appropriez-vous le vocabulaire des émotions : qu’est ce qui est de l’ordre de la joie, de l’engagement, de la déception. En faisant cet exercice vous créez les conditions pour ressentir ce que vous vous apprêtez à dire.

Formuler les émotions liées à votre message est doublement bénéfique. D’un côté, cela assoit votre cohérence en alignant le verbal – ce que vous dites – et le non-verbal – ce que votre corps dit. De l’autre, formuler vos émotions permet d’en être plus conscient. Et plus vous serez conscient de vos émotions plus vous pourrez les transmettre facilement.

3 – Incarner vos émotions

L’étape ultime est d’incarner vos émotions. Ici, l’objectif n’est pas de se répandre en émotion. L’objectif est d’incarner le changement que vous souhaitez pour les gens qui vous écoutent. Car le rôle de l’orateur ce n’est pas de faire le spectacle, mais d’accompagner son public sur le chemin de sa pensée, de son projet, à l’image d’un guide touristique.

Car sur le chemin de tous projets, il y a des étapes. Des bonnes nouvelles, des constats difficiles, des surprises. Le guide est celui qui saura, pour chacune de ces étapes, partager son avis, ses envies, ses intentions. Cette posture permet d’exprimer sincèrement les émotions qui sont les vôtres. Ainsi, vous pourrez créer une carte mentale de votre présentation, avec les intentions que vous voulez transmettre.

Finalement, plus vous serez clair sur vos intentions, plus vous serez connecté à vos émotions et plus vous pourrez les transmettre au meilleur moment.

 

Apprenez à transmettre vos émotions lors de notre prochaine formation HUBSTORY® « Leadership d’Opinion ». Cela vous permettra d’exprimer plus facilement votre personnalité, d’être pleinement connecté au moment présent, et surtout d’augmenter l’impact de vos présentations.

 

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.

Share This