Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Comment présenter à une salle vide ?

Ça y est ! Après des mois de réflexion et des semaines de recherche acharnée, vous la tenez enfin, votre idée en or ! Vous en êtes fier et vous n’avez qu’une envie :  la présenter pour qu’elle puisse voir le jour. Pour ce, vous redoublez de travail et préparez une « keynote » digne des plus grands (Steve Jobs n’a qu’à bien se tenir) : vous négociez pour réserver la plus grande salle disponible dans les locaux de votre entreprise, vous préparez votre guest list et votre invitation avec soin, et surtout, vous embauchez ZEPRESENTERS pour vous accompagner dans la préparation de votre présentation depuis la clarification de votre idée jusqu’à son incarnation !

Seulement voilà, le jour J tant attendu arrive et à l’heure H, votre public se compte sur les doigts d’une main. Un sentiment de déception vous submerge avant de laisser place au doute, puis à l’angoisse. Les pensées négatives se bousculent dans votre cerveau et vous ne savez tout simplement pas comment réagir : Annuler ? Faire comme si de rien n’était ? Appeler ZEPRESENTERS au secours ? Prétextant attendre encore quelques retardataires, vous vous éclipsez et appelez votre Storymanager préféré à la rescousse. Il vous prodigue alors 3 conseils clés pour gérer cette situation quelque peu déroutante :

 

  1. La situation tu accepteras

Après autant de temps et d’effort dédié à votre projet, il est normal de vous sentir avant tout déçu. Mais n’oubliez pas que votre salle n’est pas complètement vide. Des personnes se sont déplacées pour vous et vous ont fait confiance. Et elles ne sont pas responsables du fait que les autres ne soient pas venus. Acceptez qu’aujourd’hui, ce ne seront que quelques personnes qui auront la chance de participer à votre présentation. Mais si vous parvenez à les embarquer, ces quelques personnes deviendront des ambassadeurs de votre idée prêt à relayer votre message. Ravalez-donc votre ressentiment et « the show must go on ! ».

 

  1. À ton public tu t’adapteras

Quand seulement 5 places sur 50 sont occupées, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était, au risque de nourrir le sentiment pour les quelques présents, qu’ils n’auraient peut-être pas dû venir. Il va donc falloir vous adapter :

– Rapprochez-vous de votre public, littéralement ! Demandez à votre public d’occuper les sièges de devant et n’allez surtout pas vous cacher derrière le pupitre. Si vous en avez la possibilité, descendez de votre estrade et adaptez votre mise en scène pour une intervention plus intime et détendue.

-Impliquez votre public ! Ne déroulez pas votre public comme un long monologue mais adressez-lui la parole, posez-lui des questions, faites-le participer. Aujourd’hui plus que jamais, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas embarquer tout le monde.

– Assumez une chose : on peut faire de grandes choses avec une poignée de courageux !

 

  1. La conversation tu privilégieras

On a coutume de dire qu’une présentation réussie se déroule comme une conversation. La bonne nouvelle pour vous, c’est qu’il est d’autant plus facile d’engager la conversation avec 5 personnes qu’avec 50 ! Parlez simple, parlez vrai, parlez sincère, mais surtout prenez soin de votre public. Posez-lui des questions, allez le chercher quand il semble distant et essayez tout simplement de le connaître. C’est en changeant votre état d’esprit et considérant votre intervention plus comme une conversation qu’une présentation, que vous parviendrez à tisser des liens avec votre audience et faire passer au mieux votre message. Votre objectif ultime lors de cette présentation doit être de créer avec votre public une relation simple et vraie.

Finalement, une fois le sentiment de déception surmonté, vous pouvez décider que cette situation est une chance et que vous avez tous les outils en mains pour en tirer pleinement profit. Vous avez face à vous, une poignée de supporters, prêt à vous écouter : faites leur confiance, prenez soin d’eux et ils vous rendront la pareille. Car si vous n’avez aucun pouvoir sur les absents, vous pouvez en revanche faire en sorte que les présents gardent un souvenir impérissable de votre intervention… et le fassent savoir !

 

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.

Share This