Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Comment finir en beauté ?

Qui n’a jamais entendu une présentation qui se termine par « voilà » ?
« Voilà » ou comment rester sur sa fin. Terminer par « Voilà » est la pire manière de conclure sa présentation. Et pour cause ! La conclusion est la partie dont on doit se souvenir, le final, ce qui doit marquer les esprits, ce avec quoi le public va repartir. Il est donc impératif de soigner ce moment afin de le rendre utile pour vous et mémorable pour votre public.
Comment faire ? Voici 4 conseils faciles à mettre en œuvre pour bannir définitivement le « voilà » et finir votre présentation en beauté !

DITES LE MOT MAGIQUE
La fin étant un moment clé, il est crucial d’avoir pleinement l’attention de son public. Pour cela, utilisez la formule magique « En conclusion ». En entendant ces mots, votre public comprendra immédiatement qu’il s’agit de la fin. Sachant qu’il ne reste plus que quelques minutes avant d’être délivré, il sera alors dans de bonnes conditions pour écouter vos dernières paroles. En revanche, une fois le « En conclusion » formulé, il faut conclure pour de vrai. Si vous continuez à argumenter, vous finirez par perdre votre auditoire définitivement.

ANCREZ LES BENEFICES
Lors de la conclusion, rien de nouveau ne doit être évoqué. Ce moment doit, au contraire, être consacré au rappel des points essentiels de votre argumentation. Attention, l’idée n’est pas de résumer vos arguments, mais de mettre en valeur les bénéfices que l’on va pouvoir en tirer. Qui seront les bénéficiaires de votre projet ? Quels seront leurs avantages ? La réponse à ces questions rend vos propos concrets et permet à votre public de se projeter plus facilement.

OUVREZ LES PERSPECTIVES
La fin de votre présentation n’est pas la fin de votre histoire, bien au contraire. Elle doit être une invitation à voir plus loin. Pour cela, il faut montrer à votre public qu’il a un rôle à jouer dans la suite de l’aventure. En imaginant l’avenir de votre projet et le rôle qu’il pourra jouer, vous déclencherez, auprès de votre public, le réflexe de coopération.

NE VOUS FAITES PAS VOLER LE MOT DE LA FIN
Quand votre public comprend que vous avez bientôt terminé, il est possible qu’il commence à intervenir. Des questions sont posées, des échanges informels naissent, ce qui vous empêchent de finir votre présentation. Comme vous ne pouvez pas prévoir comment les choses vont tourner, prévoyez toujours une phrase de fin pour conclure la séance, pour mettre en action ou tout simplement pour remercier votre public. Ainsi, c’est vous qui terminez en gardant précieusement le mot de la fin.
Voilà.

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.

Share This