Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

Bon orateur VS beau parleur : même combat ?

 

Quelle différence entre le beau parleur et le bon orateur ? Cette question n’est pas évidente car il n’y en a pas. Quand un beau parleur ou un bon orateur prend la parole, qu’il est devant vous, à première vue, il n’y a pas de différence. Et par nature, un beau parleur est un bon orateur. Les deux créent l’envie, les deux captent l’intérêt, les deux donnent envie de s’intéresser, de poser des questions. Le constat est donc brutal, on ne peut pas distinguer un beau parleur d’un bon orateur.

 

La seule distinction, imperceptible la plupart du temps par le public, réside dans leur objectif, l’intention qu’ils mettent derrière leur prise de parole. Quand le bon orateur est là pour servir une cause, défendre ses idées, un projet, son entreprise ; le beau parleur, lui, prend aussi la parole pour servir une cause, mais pas n’importe laquelle, la sienne ! Parfois à des fins manipulatoires…. Le Showman, beau parleur dans l’âme, est tout à fait sincère lorsqu’il prend la parole. Il se trompe juste d’objectif en montrant qu’il aime l’exercice plutôt qu’en défendant la cause son projet.

Quel que soit le profil de l’orateur, une chose est certaine : seul le temps permettra de se rendre compte s’il s’agit d’un beau parleur ou d’un bon orateur. Car quand le bon orateur aura mis en œuvre son projet en embarquant les personnes, le beau parleur lui aura simplement vendu du rêve.

 

DU BEAU PARLEUR AU BON ORATEUR

Pour les beaux parleurs

Être un beau parleur peut devenir tentant lorsque l’on est à l’aise avec la prise de parole en public. Mais il ne faut pas oublier que c’est toujours une carrière à court terme.Dès que vous serez identifié comme quelqu’un qui ne va pas au bout ou qui a triché sur ses intentions, vous aurez beaucoup de peine à mobiliser les gens lorsque vous en aurez besoin. Vous avez ce talent de prendre la parole, trouvez une cause à défendre.

 

Pour ceux qui se cachent derrière les beaux parleurs

Le beau parleur peut aussi être pour les autres un écran bien pratique qui protège tous ceux qui ne veulent pas monter sur scène. Et pourtant, ce sont ces personnes qui portent les idées, celles qui portent les projets, celles qui mettent en mouvement les équipes. Mais parce que ces personnes stressent, parce qu’elles ne sont pas prêtes, elles laissent le terrain de la prise de parole aux autres, à ceux qui aiment ça. Et malheureusement, personne d’autre qu’eux n’est le mieux placé pour porter ces idées.

 

3 PILIERS POUR DEVENIR UN BON ORATEUR

L’enjeu de toute prise de parole est d’obtenir la confiance de celles et ceux qui vous écoutent. C’est indispensable pour mobiliser, pour vendre ou encore pour obtenir un soutien. Sans confiance, pas d’engagement. Et justement, le bon orateur est celui qui inspire la confiance. Cette confiance se nourrit des trois piliers qui sont au cœur de notre méthode de l’Objectif de Présence ® : la narration, les émotions et la relation. 

 

  • La narration

La façon de transmettre vos messages est aussi importante que les messages eux-mêmes. Il est donc crucial de prendre le temps de travailler la narration, autrement dit votre discours. Pour travailler cette narration, vous pouvez vous lancer des défis. Par exemple, en racontant vos projets à votre entourage de façon suffisamment simple pour qu’’il puisse être capable d’avoir un avis dessus, d’être capable vis-à-vis de votre mari, de votre femme, de vos enfants de clarifier votre mission, le rôle que vous jouez. En faisant ça, vous créez un message que tout le monde est capable de s’approprier et c’est précieux. Et c’est parce que vous êtes clair sur le sens, les enjeux et l’apport concret de vos projets que vous allez être plus efficace pour les transmettre.

 

  • Les émotions

Les personnes qui laissent une trace forte chez les autres sont des personnes qui ont un engagement émotionnel fort dans ce qu’ils font. Regardez autour de vous, les personnes qui impactent les autres, qui inspirent, qui donnent envie de faire sont des personnes engagées émotionnellement, qui parlent de leurs projets avec coeur. Pour une raison simple : l’émotion que l’on ressent est directement liée à notre capacité à retenir des messages. Si vous avez une prise de parole émotionnellement engagée, on se souviendra des émotions que vous avez transmises, et c’est ce qui va faire que l’on s’en rappellera de vous et que l’on aura envie de le transmettre à notre tour. Pour cela, il est essentiel d’être clair sur le chemin de votre intention. Si ce sujet est important pour vous : qu’est ce qui est important pour vous ? Qu’est-ce qui vous fait peur ? Qu’est-ce qui vous anime ? Qu’est-ce que vous trouvez génial ? Qu’est-ce que vous attendez ? C’est parce que vous êtes clair sur ce que vous ressentez vis à vis de cette idée que vous allez donner envie aux autres de bouger les lignes.

 

  • La relation

La prise de parole sous la douche ou devant son miroir, tout le monde y arrive. Or, face à un public, vous avez besoin en permanence d’animer la relation avec les autres.

Le bon orateur est celui qui accompagne le public sur le chemin de sa pensée. À l’image d’un guide de haute montagne qui passe un col un peu compliqué, il ralentit le rythme, il va plus lentement, il explique plusieurs fois, il pose des questions pour savoir si tout le monde a bien compris. C’est ça animer la relation : être clair sur votre histoire, clair sur les émotions qui vous engagent, et prendre le temps d’embarquer les personnes qui sont en train de vous écouter. En considérant votre public et ses besoins, vous alimentez la relation qui vous lie. Cette considération alliée à votre engagement dans votre projet mobilisera pleinement le public.

 

Devenir un bon orateur est une compétence indispensable si vous voulez sincèrement partager vos idées et faire avancer vos projets. Car prendre la parole, c’est prendre le pouvoir. Le pouvoir de faire bouger les lignes, de faire avancer vos projets. Encore faut-il pour les introvertis réussir à dépasser la crainte. Car si vous ne prenez pas ce pouvoir, vous laissez la place au beau parleur. Un beau parleur qui peut être un jour prendra votre place pour parler de votre projet simplement parce qu’il présente mieux que vous. Osez défendre VOS idées.

 

A propos de Mégane Cajot

Mégane a vécu sa première expérience du Pitch en se prêtant à l'exercice lors de la première édition de VivaTechnology en 2016. Par la suite, ses différentes expériences dans l'écostystème des startups d'EURATECHNOLOGIES, lui ont fait prendre conscience que ce qui l'anime c'est de soutenir et accompagner les porteurs de projets. Après plus d'un an chez PUBLICIS et une expérience internationale pour découvrir le monde, elle est revenue en France avec une forte envie de partager tout son savoir en continuant d'apprendre de ceux qu'elles rencontrent. Déterminée à faire de sa passion son métier, elle rejoint ZEPRESENTERS en 2019. Travaillant en binôme avec les fondateurs Bruno CLEMENT et Sébastien BERNARD, elle a déjà travaillé sur de nombreux projets avec TF1, ADEO ou RABOT DUTILLEUL. Sa mission : vous aider à transfortmer des stratégies complexes en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto : Se lancer, c'est déjà un premier pas vers la réussite.

Share This