Aller au contenu
Pitch, storytelling, design et leadership : Le meilleur de l'actualité par ZePresenters logo

3 conseils pour décupler l’impact de vos présentations

Nous sommes régulièrement sollicités par des équipes qui trouvent que leurs slides sont « moches » et qu’elles n’ont pas suffisamment d’impact. Le fait est… qu’elles le sont mais ce n’est pas le principal problème. Bien souvent l’idée centrale n’est pas claire et la présentation est mal structurée. Cela suffit à expliquer que les slides soient surchargées, avec trop de bullet points, des titres vides de sens… et des animations dans tous les sens pour essayer de sauver les meubles ! Vous aurez beau faire appel aux meilleurs graphistes de votre entourage, ils n’auront aucune valeur ajoutée tant que votre idée centrale ne sera pas claire et inspirante. La bonne nouvelle c’est qu’on a déjà un ZE Conseil parfait pour structurer efficacement les présentations.

Avoir une idée claire est le prérequis pour avoir une présentation efficace. Le rôle de votre support est ensuite de porter et d’amplifier l’impact de votre histoire. Voici 3 conseils pour aller chercher encore plus d’impact :

1 – Ne limitez pas le nombre de slides

Quand on présente devant des dirigeants, il est fréquent d’avoir des contraintes du genre : « pas plus de 5 slides ». C’est leur manière de demander des interventions synthétiques et facile à lire. Mais cette injonction est souvent contre-productive et n’évite pas les présentations lourdes et ennuyeuses. Bien au contraire, moins il y a de slides et plus on a tendance à exploiter chaque centimètre carré d’écran !

La véritable limite à laquelle vous devez vous tenir c’est le temps. Le nombre de slides importe peu tant que l’on respecte une règle de base : 1 idée = 1 slide .Votre audience ne se trouve plus noyée dans une multitude d’informations, péniblement casées en police 9. Au contraire leur attention est happée par un chiffre ou une phrase qui vient plus efficacement compléter ce que vous êtes en train de dire.

2 – Hiérarchisez efficacement vos idées

Une fois que chaque idée clé est assignée à une slide, il y a une étape importante avant de commencer à travailler la composition graphique : la « hiérarchisation des contenus ». Pour que le duo orateur/slide soit efficace il faut guider au mieux le regard du public avant qu’il ne se perde pas dans le support.

Éliminez les phrases et les mots inutiles. Les titres « contexte », « chiffres clés » ou autre « objectifs » ne servent qu’à donner le sentiment que votre présentation est structurée. Si elle l’est, vous n’avez pas besoin de le montrer. Tout ce que vous affichez doit avoir vocation à être retenu par le public ou tout au moins à faciliter son cheminement. Et il ne faut jamais oublier que plus une information est importante plus elle doit être contrastée . 

Cela se traduit généralement par un titre plus gras contenant l’idée centrale. Il peut être renforcé par une phrase simple et plus petite qui complète l’idée. Puis il est toujours possible d’enfoncer le clou avec quelques encarts contenant des chiffres ou des éléments de preuve. Pour une slide destinée à amplifier l’impact de votre discours il n’est jamais pertinent d’envisager plus de 3 niveaux d’information.

3 – Fluidifiez votre narration 

Une fois que vous avez une idée par slide et que les contenus sont hiérarchisés vous pouvez enfin passer à la composition. Mais pour maintenir l’impact de votre présentation, même avec un bon graphisme, vous avez besoin de soigner vos transitions. Le piège à éviter : se retrouver à commenter chaque slide avant de passer à la suivante. Les présentations deviennent saccadées et donnent le sentiment que l’orateur est au service de son support alors que cela devrait être le contraire.

Un changement de slide correspond au passage d’une idée à une autre. Si ce passage n’est pas contrôlé vous rompez le lien de cohérence qui unit les idées entre elles et vous cassez le rythme de l’histoire. Le boulot de l’orateur est d’être clair sur l’idée qu’il est en train d’exprimer. Mais il doit aussi être clair sur l’idée qui vient afin de guider efficacement son public.

Déterminez précisément le moment où vous voulez passer d’une slide à l’autre. Et préparez vos transitions afin que la nouvelle slide arrive pile au moment dont vous avez besoin pour amplifier le message que vous êtes en train de partager. C’est de cette façon que vous aurez toujours un temps d’avance sur le public et que vous capterez l’attention de votre audience, en leur montrant que vous avez toujours un temps d’avance sur eux.

A propos de Constance Toulemonde

Storymanager et formatrice certifiée Hubstory, elle accompagne de nombreuses entreprises en conseil stratégique pour transformer leurs stratégies en des histoires claires, inspirantes et incarnées. Son motto: inspirer les autres à inspirer les autres.

Share This